Boris Nicaise

Vient de paraître

Le complot des pots-de-beurre :
des francs-maçons résistent à Napoléon.

Récit historique, E.M.E. éditions, Fernelmont 2016, 104 pages, 16 €


Extrait

"Une minute plus tard, le préfet de police passe la porte d’entrée : il grimpe les marches quatre à quatre, espérant que le colonel soit encore dans ses appartements, et arrête Pinoteau qui achève son rasage. Une insurrection contre Napoléon Bonaparte vient d’être empêchée ! Que s’est-il passé pour en arriver là ? Qui en sont les acteurs et pourquoi ?"

L’auteur relate ici pas à pas le déroulement d’une action qui aurait pu changer le cours de l’Histoire et qui n’a jamais été relatée comme ce qu’elle fut : une résistance maçonnique à l’installation de ce qui sera bientôt le Premier Empire napoléonien !

Un et un font trois

Littérature jeunesse E.M.E. éditions, Fernelmont 2014, 123 pages avec CD audio, 18,90 €

 

Extraits

“Comme le vol prend appui sur l’air, la liberté prend appui sur les obstacles pour se manifester, se sert des règles et des lois qui paraissent des freins, comme tuteurs pour grandir plus vite et plus loin.”

“Et si, pour être tout AMOUR, il fallait d’abord être tout HUMOUR ? Voir le monde avec la tendresse d’un sourire bienveillant met en disposition d’aimer, c’est évident !”

“Qui fait une erreur ne fait pas d’erreur. Qui fait deux erreurs fait une erreur.”

“A ne pas ébranler ses préjugés, à s’abandonner à ses certitudes, on oublie sa liberté : on devient esclave de sa propre pesanteur. Risquer, c’est être libre !”

“Ne suis ni Aristote ni Epicure, ni Rousseau ni Voltaire, car ils parlent de ce qu’ils ne connaissent pas, et que tu dois apprendre à connaître : TOI-MÊME, selon la seule voix de ta conscience.”

Seuls meurent les hommes

E.M.E. éditions, Fernelmont 2014, 123 pages, 14,90 €

Comment mieux ressentir le vécu d’un soldat de Napoléon si ce n’est en lisant son courrier ?
Un conscrit. Son pigeon messager. Une femme veillant sur deux êtres fragiles.
Comprendre permettra-t-il de mieux juger ?

Extraits

"Dix jours à peine se sont écoulés depuis que je vous ai écrit la dernière fois. C’était lors d’une autre vie. Combien nous en sont-elles données ? Je l’ignore et cela vaut certainement mieux. Mais la distribution ne fut guère égale ni même équitable, si j’en juge par tous ceux qui sont morts, parfois sans même avoir tiré une seule balle ou eu le temps de sortir le sabre du fourreau. Nous qui combattons pour la justice, ne l’entrevoyons jamais. Qui m’en dira la raison ?"

"Hier tandis que je mangeais, est venue atterrir dans mon assiette… une balle, en provenance des glacis ; je l’ai glissée sur le côté et ai continué à avaler ce qui restait de comestible, en toute tranquillité. Mes voisins qui avaient entendu le bruit clinquant du choc du métal, surpris par ma sérénité, eurent quelque chose à raconter à la veillée et nous en avons tous bien ri."

Critique

Je me suis régalé en m’abreuvant de cette littérature précise et clairvoyante, tendre voire bouleversante et qui m’a tellement transporté qu’à certains moments je me suis retrouvé à voler en compagnie de ce sympathique volatile, témoin malgré lui d’un drame humain ! Une écriture claire et fluide, riche et imagée, parfois nécessairement... réaliste !
Paul V. critique littéraire

© Boris Nicaise 2016 | Site réalisé par Serotonine via SPIP | Plan du site